Beaucoup de formes d’art japonaises et chinoises sont étroitement liées à l’art du Bonsaï, à l’image entre autres du Suiseki (pierres de contemplation), de l’Ikebana (l’art des arrangements floraux), du Nishikigoi (carpes Koï), de l’art des jardins japonais ou de la céramique.

Sources d’inspiration

L'art de cultiver des arbres en Bonsaï a comme origine l'empire chinois, et comme beaucoup d'arts associés, les japonais l'ont copié et adapté pendant la période Kamakura. Ces arts associés inclusent les pierres de contemplation (Suiseki), l'élevage de carpes Koi (Nishikigoi) et les jardins japonais. Analysons ces arts associés plus en détail!

小品盆栽 & 豆盆栽 - ‘Shohin’ signifie ‘petite chose’, et indique qu’il est encore plus petit qu’un ‘bonsaï’. Même si aucune règle n’a jamais été énoncée, un arbre est considéré comme Shohin si sa hauteur est inférieure à 25 cm.

En savoir plus

水 - Suiseki est l’art japonais de la contemplation des pierres qui valorise la stabilité, la longévité, l’immortalité. Façonnées à travers le temps par le vent et l’eau, les pierres peuvent prendre des formes et tailles très diverses, nous évoquant des objets naturels.

En savoir plus

日本庭園 - Les jardins japonais font souvent partie de monastères bouddhistes et de sanctuaires shintô, et sont donc profondément enracinés dans la religion. L’importance de la nature dans les croyances shintoïstes se retrouve dans les éléments du jardin comme les lacs, les arbres et les pierres; les éléments bouddhistes incluent les montagnes, les groupes de rochers et les mers.

En savoir plus

草もの - Les Bonsaïs sont parfois présentés traditionnellement dans un tokonoma, rassemblant un Bonsaï, un rouleau et une plante d’accompagnement (représentant respectivement l’Homme, le Paradis et la Terre).

En savoir plus

Cours pour débutants en matière de Bonsaï

Bonsaï: Manuel pour débutants

Connexion S’enregistrer