Les fondamentaux

Les fondamentaux, comment élever un bonsaï

La plupart des gens ont commencé à élever un bonsaï après avoir achetė un arbre dans un magasin (en ligne). Bien que ce soit sans aucun doute un beau moyen de démarrer, il peut être plus intéressant et moins cher de cultiver un arbre soi-même.

Bien que le «bon-saï» est un art asiatique, étudié et raffiné depuis plusieurs siècles, ne croyez pas que vous ne serez pas capable de cultiver un arbre par vous-mêmes. En réalité, tout le monde est parfaitement capable de cultiver un bonsaï dès lors qu'on choisit la bonne espèce d’arbre en fonction de son environnement et qu'on en prenne correctement soin.

Dans cet article, il s’agit d'expliquer comment commencer à cultiver un arbre et se familiariser avec les trois principales sections de ce site: multiplication, mise en forme et entretien.

 

 

Film; comment élever un bonsaï

 

 

 

 

Comment faire du Bonsaï

 

Élever et cultiver des arbres

Le premier pas est d'acquérir un arbre, ce qui peut être fait en achetant un pré-bonsaï (matériel brut prêt à être taillé et ligaturé) ou en utilisant l’une des diverses techniques de culture. Le point le plus important en tous les cas est de choisir une essence d’arbre qui convient à votre environnement. Êtes-vous désireux de conserver l’arbre à l’intérieur (ce qui limite vos options aux arbres (sub)tropicaux qui peuvent survivre à l’intérieur) ou souhaitez-vous mettre votre bonsaï à l’extérieur? Dans le second cas, la majorité des arbres non-tropicaux croitront parfaitement bien tant qu’ils sont protégés de l’ensoleillement intense ou des températures glaciales. Un bon choix est de choisir une essence indigène. Avec cette courte introduction, vous devriez pouvoir choisir un arbre qui convient à vos envies en utilisant le guide des espèces de bonsaï.

Bonsaï

Maintenant qu’est sélectionné le bon genre d’arbre, voyons les manières d’en acquérir un! L’une est d’acheter un arbre fini dans une boutique (en ligne). Ces magasins ont souvent une grande variété d'essences d’arbres, de taille et de forme, mais cela a un prix et le seul plaisir est de les admirer. Comme mentionné plus haut, il est aussi possible d'acquérir un pré-bonsaï, qui est un «matériel brut» (avec du potentiel à devenir un bonsaï) pour être mis en forme par soi-même; une bonne méthode pour un résultat rapide. De manière similaire, il est possible de prélever des arbres à potentiel de bonsaï dans la nature; mais ce peut être difficile et ne doit être fait qu’avec une autorisation.

Une méthode plus économique, gratifiante mais lente consiste à cultiver soi-même un arbre; en partant de graines ou de boutures. Cela prendra environ 3-5 ans avant que l’arbre ne pourra être mis en forme, ainsi vous pouvez le mener comme un projet parallèle (et acheter un pré-bonsaï pour commencer avec les techniques de mise en forme immédiatement).

Pour en apprendre davantage à propos des techniques de culture mentionnées ci-dessus, on peut se reporter à la section traitant de la signification du Bonsaï, ou continuer de lire à propos de la mise en forme et de la culture des bonsaïs ci-dessous.

 

 

Technique de mise en forme et d’entretien

Dès lors que l’on a acheté ou cultivé un arbre, c’est le moment de commencer à le mettre en forme et à l’entretenir. C’est la partie créatrice de la culture du bonsaï, mais aussi la plus difficile. Néanmoins, même s’il a fallu plusieurs décennies pour affiner les techniques comme la taille et la ligature pour garder les arbres de petites taille, quelques fondamentaux peuvent être enseignés et appris assez aisément. Voyons donc les bases de la taille et de la ligature, mais il faut se référer à la section «entretien» pour plus d’informations détaillées sur ces sujets.

Commençons par la technique la plus importante du Bonsaï: la taille. Tailler est primordial autant pour conserver la taille miniature des arbres que pour les mettre en forme. Le but ultime est de créer un bonsaï qui ressemble autant que possible à un arbre au naturel. Le printemps et l’été sont les bonnes périodes pour procéder aux tailles conséquentes; même si cela dépendra du type d’arbre que l’on possède. Il faut s’assurer d’utiliser une bonne pince concave pour couper des branches épaisses. Les plaies creuses que ces outils laissent derrière eux cicatrisent nettement mieux que celles de sécateurs standards. Même s’il est impossible de dire quelle branche il faut couper sans voir l’arbre en réalité, observer l’évolutions d’arbres dans le temps peut aider, comme base de départ. Quelques situations dans lesquelles les branches doivent être retirées sont par exemple:
- si deux branches sont insérées à la même hauteur sur le tronc, il faut en supprimer une et conserver l’autre;
- les branches avec des courbes peu naturelles doivent être enlevées;
- une branche trop épaisse doit être retirée du sommet de l’arbre.

Une autre technique de formation importante pour le bonsaï est la ligature. En enroulant avec précaution de l’aluminium anodisé (ou du cuivre recuit) autour des branches, il est possible de les plier et les mettre en forme, au moins en partie. La ligature peut être appliquée à n’importe quel moment de l’année, mais il faut la retirer avant qu’elle ne blesse les branches qui s'épaississent. Pour les explications plus détaillées, il est judicieux de se rendre à la page traitant de la ligature dans la section sur la mise en forme.

Il est possible d’en apprendre davantage à propos des techniques de mise en forme introduites plus haut, ou continuer la lecture à propos des soins aux bonsaïs.

 

 

Soins et entretien

Une partie importante des connaissances de la culture des bonsaïs est relative à l’entretien et aux soins. Malgré que chaque espèce demandent des soins spécifiques, cette section présente quelques fondamentaux, en commençant par l’arrosage.

La fréquence à laquelle un bonsaï demande à être arrosé dépend de nombreux facteurs, comme l’essence de l’arbre, la taille du pot, la qualité du substrat et le climat. L’excès d’arrosage peut conduire à une pourriture des racines, l’une des plus grandes causes de mort. Au contraire, comme ils sont plantés dans des pots relativement petits, les bonsaïs tendent à s’assécher très facilement. Choisir le bon mélange de substrat et rempoter régulièrement (tous les deux ans en moyenne, pour s’assurer que les jeunes arbres ne se congestionnent pas dans le pot, rendant l’arrosage et la rétention d’eau moins efficaces) est primordial pour garder votre arbre en bonne santé. Une bonne règle pour l’arrosage est de vérifier les besoins en eau de l’essence de votre arbre, et lors de l’arrosage, de le faire abondamment (pour s’assurer que le substrat absorbe complètement l’eau). En savoir plus: Entretien Bonsaï.

En plus de l’arrosage et du rempotage, il est aussi important de garder à l’esprit qu’il faut nourrir avec de l’engrais. Comme l’espace des pots pour les arbres est limité, avec peu de nutriments disponibles, la fertilisation pendant la saison de croissance est importante pour conserver la santé de l’arbre. A nouveau, cela dépend de l’essences de l’arbre quand, combien et à quelle fréquence il est approprié d’engraisser. La marque ou le type d’engrais (liquide ou solide) importe peu, tant que l’on veille à éviter des surdoses.

Finalement, placer un arbre d’extérieur en intérieur (ou vice et versa) est le meilleur moyen de le tuer. Il faut acheter et cultiver un arbre qui convient à la place où l’on veut le disposer, plutôt que d’acheter simplement n’importe quel arbre! Les arbre subtropicaux nécessitent souvent beaucoup de lumière et une température relativement élevée, et ne peuvent vivre dehors seulement si l’on vit dans un climat suffisament chaud; ces arbres conviendront parfaitement à l’intérieur. Au cas où vous préférez un arbre pour l’extérieur, un bon plan est de choisir un arbre indigène de sa région. Si les hivers peuvent être très froids, une protection supplémentaire est nécessaire, car le bonsaï vit dans un petit volume de terre.

Il est possible d’en apprendre davantage à propos des principaux soins aux bonsaïs dans la rubrique Guide des soins dans la section sur l’entretien.

 

 

Conclusion, comment faire un bonsaï?

Les premiers pas pour cultiver le bonsaï sont expliqués dans cette introduction; culture, mise en forme et entretien. Bien que le Bonsaï soit un art millénaire, démarrer cette occupation fascinante n’est pas si difficile! Ce site vous aidera à commencer et le forum Bonsaï est un bon endroit pour demander conseil. Les clubs de Bonsaï locaux organisent également des cours et des ateliers et sont à recommander. Bonne chance!

Il n'y a aucun article dans cette catégorie. Si des sous-catégories sont affichées sur cette page, elles peuvent contenir des articles.