Bois mort

Bois mort sur les bonsaïs (Jin et Shari)

Travailler les bois morts sur les bonsaïs, en faisant des Jin et des Shari, peut considérablement améliorer le caractère de l’arbre. Un «Jin» est une partie dépouillée d’écorce sur une branche et un «Shari» est la partie écorcée d’un tronc. Dans la nature, les bois morts apparaissent quand l’arbre est foudroyé, exposé à des périodes prolongées de sécheresse ou lorsqu’une branche casse à cause de l’effet du gel, du vent ou du poids de la neige. Le bois meurt et blanchit sous l’effet intense du soleil.

Cette technique est presque exclusivement appliquée sur des arbres persistants, puisque créer des Jin ou des Shari sur des arbres caduques paraît souvent peu réaliste (les bois morts sur des arbres caduques pourrissent en général à travers le temps).

 

Quand?

La meilleure période pour travailler les bois morts est le début du printemps et la fin de l’été.

 

 

Comment travailler des bois morts sur des bonsaïs?

Pour réaliser un Jin ou un Shari à l’apparence naturelle demande de l’expérience: il vaut mieux s’entraîner avant d’appliquer la technique sur des arbres de valeur. Il est important d’utiliser les bons outils; utilisez des pinces à Jin, des burins, et du sulfure de calcium, disponibles dans la majorité des magasins (en ligne).

 

Jin sur un bonsaïShari sur un bonsaï

A gauche: une branche écorcée (Jin). A droite: une section écorcée du tronc (Shari)

 

 

Créer un Jin

  1. Retirer l'écorce de la branche, de manière à ce que ne subsiste que le bois dur.
  2. Utiliser les pinces à Jin, tirer sur les fibres de bois et le sectionner à l’endroit voulu à la fin du Jin Bonsai.
  3. Lorsque la forme de base du Jin est prête, arrondir les angles coupants en utilisant soit un ciseau concave, soit un papier de verre.
  4. Si possible, blanchir le Jin et le protéger du pourrissement, en le «peignant» avec du sulfure de calcium. Il faudra une nuit pour sécher correctement.

 

 

Créer un Shari

  1. Choisir le bon endroit pour le Shari n’est pas chose facile: non seulement qu’il soit intéressant mais aussi qu’il ne coupe pas un flux important de sève vers les branches qui se trouvent plus haut dans l’arbre. Avant de commencer à retirer de l’écorce, il vaut mieux dessiner avec une craie la forme prévue du Shari sur le tronc.
  2. Ne prendre aucun risque et répartir le travail de création du Shari sur plusieurs mois, voire plusieurs années; commencer avec une bande étroite d’écorce qui pourra être élargie par étapes.
  3. Couper au travers de l’écorce avec un couteau pointu et arracher le lambeau avec une pince à Jin (voir la photo 1, ci-dessous).
  4. Une fois que la forme souhaitée est atteinte, on peut légèrement creuser le bois avec une pince concave ou un burin (voir les photos 2 et 3, ci-dessous).
  5. Finalement, blanchir le Shari Bonsai en le «peignant» avec du sulfure de calcium qui protégera aussi l’arbre des infections.

 

ShariShari sur un bonsaïShari terminé

 

Et après?

Aucun soin particulier n’est nécessaire.

 

 

 

Davantage d’informations

Visiter le forum à propos de la mise en forme.



Forum

  • Pas de messages à afficher

Nos 8 langues...