Le Bonsai, c’est... ?

Qu’est-ce que le Bonsaï?

Bonsai definition

 

 

Le mot «Bon-saï» (souvent mal orthographié «bonzaï» ou «banzaï») est un mot japonais qui signifie littéralement «planté dans un pot». Cette forme d’art est issue d’une ancienne pratique d’horticulture chinoise, dont un pan a été re-développé sous l’influence du bouddhisme zen japonais. C’était il y a bien plus de mille ans. Le but ultime de cultiver un bonsaï est de créer une représentation miniaturisée et réaliste de la nature sous la forme d’un arbre. Les bonsaïs ne sont pas génétiquement des plantes «nanifiées»; en réalité, n’importe quelle espèce peut être utilisée pour en créer.

 

 

Des techniques comme le pincement des bourgeons, la taille, la ligature des branches, ou l’amendement soigneusement limité, mais pas négligé, sont utilisées pour limiter et orienter une croissance saine. Généralement, maintenus en-dessous d’environ un mètre de hauteur, les bonsaïs ne sont pas des plantes génétiquement naines. Bien que les essences aux petites feuilles rendent ces compositions plus faciles à réaliser, n’importe quelle espèce de plante qui a un tronc lignifié, produit des branches, et peut être cultivé correctement dans un pot, pour restreindre ses racines et limiter les réserves nutritives, peut être utilisé pour créer un bonsaï.

Regardez aux alentours les arbres, les arbustes, les haies, les bosquets, dans votre cour ou au parc, les plantes dans les pépinières ou dans la nature - n'importe lequel d'entre eux peut devenir un matériel de démarrage. Soigneusement prélevée pendant la saison appropriée, de croissance ou de dormance, avec la bonne autorisation, votre création est entamée. La plupart des plantes indigènes peuvent être alors cultivées en extérieur; le matériel venant d’un climat plus tropical nécessite un minimum de protection contre les agressions climatiques des zones tempérées. Dans notre guide des espèces de bonsaïs, vous trouverez davantage d’information à propos des soins spécifiques à chaque espèce.

 

 

Présentation japonaise de bonsaï par Harunobu Marché aux bonsaïs par Kiyonaga

 

 

 

Classifications des tailles de bonsaï

Le but ultime du Bonsaï est de créer une évocation réaliste de la nature. Plus un bonsaï est petit (jusqu’à quelques centimètres), plus il devient abstrait; par rapport à une ressemblance précise de la nature. Plusieurs classifications des bonsaïs ont été avancées, et, elles aident à améliorer la compréhension des aspects esthétiques et botaniques du Bonsaï, bien que la classification exacte des tailles soit discutée. Les classifications sont basées à l’origine sur le nombre de personnes nécessaire à porter l’arbre.

 

Les arbres qui se portent à une seule main ont une importance particulière pour les japonais. Non seulement, ils prennent moins de place dans des jardins privés souvent exigus, ils sont surtout aisément transportable. Ils sont ainsi très appréciés par les japonais qui aiment choisir un arbre le matin et l’emmener à l’intérieur de leur maison, puis, le soir venu, le remettre au jardin dans le jardin: en effet, ils gardent toujours une main de libre pour ouvrir la porte ou pousser les parois de papier. On trouve plusieurs classifications pour ces petits arbres:

 

Mame : quelques centimètres, on doit pouvoir en tenir 5 dans une main

Shohin : jusqu’à 16 cm* *note: traditionnellement le Shohin est limité à 16 cm, ce qui est relativement difficile à obtenir et vaut au plus petits arbres une valeur supérieure; ainsi, aujourd’hui, des arbres de 20, ou même 21 cm, sont admis dans des expositions de shohin.

Shuhin : 16 à ~ 40 cm, il est plus grand que le shohin mais on peut encore le tenir à une main

 

Les arbres plus grands sont souvent classifiés ainsi:

Kotate: «que l’on porte à deux mains», de 40 à ~ 60 cm

Omono: «que l’on porte à quatre mains», souvent + de 60 cm à 130 cm

 

Davantage d’informations à propos des plus petits arbres, dans les articles sur les Shohin et les Mame.

 

 

IV Ka histoire du bonsaï japonais

 

 

Définition du bonsaï

Les caractères chinois désignant les plus vieux paysages d’arbres miniatures en pot furent adoptés pour nommer la forme d’art japonais. En résumé, la définition du Bonsaï peut être expliquée ainsi:

Bon” (caractère de gauche ci-dessous) est un plat ou un bol mince («un plat modifié qui a été divisé ou rabattu d’une coupe plus profonde»).

Sai” (caractère de droite ci-dessous) est un arbre ou toute autre plante cultivée qui est plantée - "plantée" au sens qu’elle serait fichée dans le sol comme une hallebarde, ou une lance.

 

"Bonsaï" signifie donc, ou dépeint, "un arbre qui est planté dans un récipient peu profond".

 

Caractère japonais Bon Sai

 

 

Arts connexes

Comme "bonsaï" se réfère spécifiquement à des petits arbres en pot sur le modèle japonais, le terme est aussi utilisé pour des arts connexes, d’autres pays, qui comprennent ceux qui suivent; sans y être limités:

Le Penjing est la plus ancienne et originale forme des paysages miniatures chinois.  Ils comportent habituellement des pierres qui représentent des montagnes, des collines et des falaises. Ils font parfois jusqu’à 3 mètres (ou 10’) de haut. Ces compositions, plus vastes, sont plantées dans des récipients inamovibles en béton sur des présentoirs permanents.

Les Saikei sont les plus récentes et plus petites versions japonaises des penjing. Elles sont faites de pierres, de petites plantes ou couvres-sols, et d’arbres immatures (qui peuvent devenir un jour des bonsaïs, rempotés individuellement).

Les Hòn non bô sont des paysages miniatures vietnamiens de 0,3 à 7,5 m (1’ - 25’) de haut, faits de pierres, de plantes et d‘eau, évoquant des scènes insulaires, de montagnes et de paysages.

Les Mai-dăt sont des compositions Thaï plus angulaires et symboliques, en quelque sorte semblables à des poses de danseurs.

 

Davantage à propos des arts connexes au Bonsaï.

 

 

 

Film; Définition du bonsaï

 

 

 

Ceci est une interprétation actuelle de cet domaine du jardinage. Comme l’enthousiasme et l’expérience autour de celui-ci se disperse autour du monde, de nouvelles significations, appréciations, et notions s’ajouteront à l’ensemble du champ qu’englobe le Bonsaï. Davantage d’espèces d’arbres indigènes et de nouveaux styles originaux continuent d’être ajouté aux modèles du Bonsaï. C’est un développement continuel et chacun de nous contribue à ce qui est une forme d’art dynamique.



Forum

  • Pas de messages à afficher

Nos 8 langues...